Ouvert - Saison 2016 - mars : du mercredi au dimanche

Le secret des Abériaux

 

Passant quelques instants de repos, de détente aux Abériaux, je fus incité, un jour, à consulter notre cher Larousse, qui, sous le nom ABER précisait: " un terme celtique signifiant embouchure, estuaire, havre qui se rencontrait dans les noms géographiques bretons et écossais".

 

Je me disais que dans des temps fort lointains, il devait inspirer tranquillité, paix... Par ailleurs, n'était-il pas permis de penser que les eaux du lac, mouvementées par le courant de l'est et emportant au début du printemps, les eaux tumultueuses de la Promenthouse, devaient venir tourbillonner le long des côtes... ?

 

Notre archiviste cantonal Jean-Pierre Chapuisat eut tôt fait de me remetttre dans la réalité:

 

Le mot "abériau", abérieu, souvent mis au pluriel (ainsi "Es Abériaux") signifie dans notre patois l'abreuvoir (cf. Maurice Bossard & Jean-Pierre Chavan. Nos lieux-dits, toponymie romande, 1986, page 47). Ce dernier ouvrage précise: "s'il s'agit d'abreuvoirs naturels, ils peuvent se trouver assez loin du village".

 

Le plan de Prangins, en 1743, porte déjà la forme "Es Abériaux" pour ce vaste tas de terre dépendant du château, et situé en dessous de lui.

 

Jaccard, dans son "Essai de toponymie", en 1906, disait déjà la même chose, citant la forme "Es Abériaux" à Prangins; Genolier possède le toponyme.

 

Jules Guex, dans ses études de toponymie, donne la même interprétation. Dans le cas particulier, il me semble sage de recourir au langage de chez nous, plutôt que d'évoquer l'aber breton, conclut J.-P. Chapuisat, que je remercie de son avis hautement autorisé.

 

C'est évidemment ce conseil que je me permets de soumettre aux amoureux des Abériaux... Abreuvoirs naturels... qui donneront un sens particulier à cette inauguration des 15 et 16 juin 1990. (est-ce peut-être, sans le savoir, la raison historique de la buvette ?)

 

Que toute la population de Prangins et tous les amis fidèles de notre bord du lac, de notre port, soient sensibles aux efforts de la Société Nautique et Prangins FC aux responsables desquels et au nom de la Municipalité, j'adresse mes sentiments de vive reconnaissance: Nous savons qu'une telle organisation déployée avec joie et dévouement, ne peut que donner LONGUE VIE AUX ABERIAUX !

 

J.-P. Frutiger